Ce qu'est un sensei...


ou enseignant ... (en français, la traduction littérale étant : celui qui est né avant).
Voilà ce que nous suggère Lewis Carroll.

 

"J'essaye de vous ouvrir l'esprit. Mais je ne peux que vous montrer la porte.

Vous êtes celui qui doit la franchir."


Photo M-C Dubourg
Photo M-C Dubourg

Roger Maurice, 5ème dan

 

J'ai commencé l’aïkido en 1971 au dojo de Gradignan, avec Jean-Claude Tavernier, qui a été un élève de Nakazono senseï.

J'ai suivi par la suite des senseï français tels que Christian Tissier, Franck Noël et, lors de leur venue en France, des sensei japonais comme Yamaguchi Seigo et Endo Seishiro

J'ai fondé le Cercle d’Aïkido Pau Lons, il y a plus de 30 ans et obtenu mon 5éme Dan en 2005.


André Hincelin, 2ème dan

 

J'ai commencé l'aïkido en 1978 dans un club grenoblois suivant Maître Nocquet, pendant une dizaine d'année.
Puis mes zoris se sont posés au bord d'un tatami où Maître Saotome animait son premier stage en France, à Vence en 1986. Depuis, j'ai assisté à tous ses stages d'été en France, à quelques stages de week-end, et j'ai eu l'opportunité d'aller quelques fois dans son dojo de Washington.


 Claudette Pettes, 2ème dan

 

J'ai commencé l'aïkido en 1993 au CAPL avec Roger Maurice 5ème dan,
fondateur du club.
Dès mes premières années de pratique, je participe à de nombreux stages animés par des experts français et japonais, et particulièrement  Philippe Léon 7ème dan, DTR de la ligue Aquitaine que je suis depuis plusieurs années.

 

 


Gérard Dabin, 2ème dan

 

 

Triste nouvelle

C’est avec une profonde tristesse que je viens vous annoncer la disparition de notre ami Gérard. Il est parti ce dimanche premier décembre 2013 vers d’autres cieux...

Il fût un compagnon fidèle des premières années apportant au club son enthousiasme pour l’aïkido, qu’il partageait avec nous tous, sur et hors tatamis. Esprit fin, et plein d’humour, il savait cacher sa peine quand son corps lui jouait des tours, et revenait quand il sentait qu’il le pouvait se donner à fond à cet art qui nous est si cher…

Il est allé à San Diego pour son job, et a pu ainsi pratiquer avec Chiba Senseï, qui se demandait comment il faisait pour chuter sans faire de bruit, et avec souplesse. C’était une de ses caractéristiques, et qui nous étonnait encore en début de saison quand nous avons repris les cours, même si la maladie le guettait déjà sans doute…

Jusqu’à ces derniers temps, il venait au cours, montrant à peine sa souffrance, car comme un samouraï, il aurait aimé mourir debout...

Mais il est parti dans un ultime irimi dans une chute dont il ne retombera plus…

Au revoir Gérard

 

Roger Maurice

 

Commentaire de nos amis de Logrono

Grâce aux photos nous avons pu reconnaitre Gérard. Oui, effectivement quelques un d´entre nous se souviennent de lui. Nous regrettons sa disparition et consacrerons la classe d´Aikido du jeudi 5

décembre à sa mémoire. A toujours Gérard.

Dominique Artigues et les Aikidokas du club Samurai de Logroño

 

Commentaire de Florence Niveaux

A Gérard,

Parce que Gérard, c'était avant tout une allure, une classe,

C'était la discrétion et l'attention permanente portée aux autres,

C'était un savoir dont il n'était pas avare,

C'était un courage stoïque et chaleureux.

Le destin t'a malheureusement emmené faire ce long voyage

A présent, tu t'es envolé en rejoignant les anges

Mais curieusement, je connais des allées, des bâtiments, un bureau et des moteurs d'hélicos

Qui resteront marqués de ta présence.

Merci Gérard, pour ce que tu étais, tu vas nous manquer.

 

Commentaire de la famille Soares

C'est une bien triste nouvelle qui me touche beaucoup.

Gérard était un aïkidoka que j'appréciais beaucoup. 

Domorigato Gérard

左様なら

 

Commentaire de Geoffroy

Un homme qui rentrait sur le tatami avec un vrai esprit de guerrier, piquant les jeunes à vif parfois pour voir ce qu'ils avaient dans le ventre .... Ce monsieur, quand il te saluait après les mouvements, c’était fait avec un respect peu commun. Voilà mon souvenir ...

Merci Gérard, je n’oublie pas .

 

Yves, le frère de Gérard nous envoie ce message

Chers amis du Club d'Aïkido,

Merci du fond du cœur pour la très sympathique soirée d'hommage à Gérard, mon frère, à laquelle vous m'avez convié. Je suis très touché par ce témoignage d'amitié, d'affection et de votre sincérité.

L'organisation de la soirée, la vidéo, nos échanges autour de la garbure... tout était chaleureux, convivial.

Merci à tous de tout cœur.

 

Yves

 

Commentaire de Georges Holin

A Roger Maurice,

j'ai visionné l'hommage à votre ami. Il est toujours regrettable de perdre un ami. Vous le savez !

Bel hommage.